L'assurance décès : c'est quoi ?

Qu'est-ce que l'assurance décès ?

Définition assurance décès

Solution pour protéger sa famille ou ses proches et leur assurer un avenir financier, l'assurance décès est une couverture de prévoyance.

L'assurance décès permet le versement d'un capital ou d'une rente à ses bénéficiaires en cas de décès de l'assuré.

Il faut d'abord distinguer l'assurance obsèques de l'assurance décès. La première a pour seule finalité le financement des funérailles. Le capital garanti est versé au bénéficiaire, qui peut être un proche ou un opérateur de pompes funèbres, pour payer les frais d'obsèques.

Assurance décès & assurance obsèques : quelles différences ?

Aussi perturbant que cela peut être, l'assurance obsèques est apparentée à une assurance vie , puisqu'elle permet la constitution d'une épargne, en l'occurrence destinée au paiement des obsèques. Egalement couverture de prévoyance, la seconde a pour but d'aider les proches financièrement suite au décès par accident ou par maladie de l'assuré. Le(s) bénéficiaire(s) peut utiliser le capital librement.

L'assurance décès peut être temporaire ; le contrat échoit à une date définie à l'avance. L'assurance décès repose sur un principe fondamental : la supposition du décès de l'assuré, en aucun cas la constitution d'une épargne. Si l'assuré est toujours en vie à cette date, les fonds sont perdus.

A l'inverse, le capital constitué d'une assurance obsèques servira toujours au paiement des funérailles, quelle que soit la date du décès de l'assuré, indépendamment du mode de cotisations (unique, périodique ou viagère). Les sommes en jeu ne sont pas de même niveau : jusqu'à 10 000€ voire 15 000€ pour un contrat obsèques, de gros montants (plusieurs dizaines voire centaines de milliers d'euros) pour l'assurance décès.

L'assurance décès "vie entière"

Pour atténuer le caractère temporaire, il existe l'assurance décès "vie entière". A l'inverse de l'assurance temporaire décès, l'assurance décès vie entière garantit le versement d'un capital au bénéficiaire quelle que soit la date de décès de l'assuré. Beaucoup plus onéreuse que la première, l'assurance vie entière n'est pas un contrat à fonds perdus ; les primes versées génèrent des intérêts, le montant perçu (capital ou rente) dépendra donc de la date de décès. Le contrat prévoit une valeur de rachat, à l'égal d'une assurance vie classique à laquelle il s'apparente (même fiscalité).

Avantages de la garantie décès

La plupart des assurances décès couvrent aussi le risque de perte totale et irréversible d'autonomie (taux d'invalidité supérieur ou égal à 66%).

L'assurance décès a toujours pour objectif la protection des proches, soit pour en assurer financièrement l'avenir en cas de décès anticipé, soit pour leur éviter la charge des dettes contractées avant le décès.

Intéressons-nous d'abord à la première définition. L'assurance décès garantit le soutien financier de la famille par l'obtention d'un capital ou d'une rente en cas de disparition naturelle ou accidentelle de l'assuré.

Si le risque (décès ou invalidité) survient, les bénéficiaires toucheront un capital (ou une rente) fixé dans le contrat, une somme d'argent bien supérieure au total des cotisations. Un père ou une mère peut ainsi garantir l'avenir de ses enfants (rente éducation), ou de son conjoint (rente conjoint), ou bénéficier d'un capital supplémentaire en cas de perte totale et irréversible d'autonomie.

L'assurance emprunteur est une assurance décès souscrite dans le cadre d'un crédit immobilier. Elle prend fin au remboursement total du prêt. Elle garantit au prêteur le remboursement du crédit en cas de décès ou d'invalidité de l'emprunteur et évite aux proches d'hériter de la dette et d'en assumer la charge. L'assurance se substitue au souscripteur pour rembourser le capital restant dû à l'organisme de crédit.

L'assurance emprunteur a bénéficié dernièrement d'une réforme en profondeur qui octroie au consommateur-emprunteur une liberté de choix lui permettant de souscrire le contrat adapté à sa situation et de réaliser des économies en faisant jouer la concurrence (Lois Lagarde et Hamon).

Souscrite dans le cadre d'un crédit immobilier, l'assurance décès est plus connue sous le nom d'assurance emprunteur ou d'assurance de prêt. Bien que non obligatoire, cette assurance est exigée par l'organisme prêteur qui va financer le projet immobilier.

Elle peut être contractée directement auprès de la banque ou chez un assureur externe. La loi autorise l'emprunteur à choisir librement son contrat. Toutefois la banque peut refuser l'assurance alternative si celle-ci ne présente pas une équivalence de garanties avec le contrat groupe.

Son coût dépend :

  • Du montant emprunté et de la durée de remboursement
  • De l'âge au moment de la souscription
  • De l'état de santé de l'assuré
  • Des risques couverts (en plus de la garantie décès-invalidité, l'assurance peut couvrir l'incapacité et/ou la perte d'emploi).

Pourquoi souscrire une assurance décès ?

Saviez-vous qu’en France un décès sur 5 survient avant l’âge de 65 ans et qu’au décès d’un salarié ses ayants droit perçoivent un montant forfaitaire et dérisoire, équivalent à 3 404 euros (depuis le 1er avril 2016) ?

Les questions suivantes vous aideront à déterminer le capital global à constituer et à trouver la formule adaptée à votre situation selon vos moyens financiers :

  • Qui souhaitez-vous protéger ?
  • Voulez-vous privilégier certaines personnes plutôt que d'autres ? N'oubliez pas que l'assurance décès échappe aux règles de succession (égalité entre enfants par exemple).
  • Pour quoi faire ?
  • Quelle somme d'argent doit être constituée ?
  • L'objectif est-il la constitution d'une rente pour financer les études de vos enfants ?
  • Souhaitez-vous que cette assurance paie aussi les frais de vos obsèques ?
  • Souhaitez-vous garantir votre protection en cas d'invalidité ?
  • Quel budget pouvez-vous consacrer ?
  • Souhaitez-vous verser un capital en une seule fois ou plutôt une rente ?

Pourquoi comparer les assurances décès ?

En matière d'assurance, comparaison est souvent raison. Qu'il s'agisse d'adosser votre crédit immobilier à une assurance emprunteur ou garantir l'avenir financier de vos proches, les offres d'assurance décès doivent être comparées pour vous permettre de souscrire la solution la mieux adaptée à votre situation.

Intéressons-nous à la finalité première de l'assurance décès : constituer un capital à verser à vos proches en cas de disparition prématurée. La démarche semble simple, mais pour assurer le confort financier de vos proches grâce à une couverture véritablement protectrice et efficace, il convient de poser les bonnes questions, d'évaluer votre situation avant de rechercher l'offre qui répondra totalement à vos attentes.

Publié par le

Trouvez l'assurance décès adaptée

Je lance ma demande d'assurance décès

Trouvez le bon expert en assurance décès. Economisez en comparant les solutions de nos partenaires et trouvez le contrat adapté !