Chômage & retraite

Retraite et chômage

Incidence des périodes de chômage sur la retraite

Rares sont les personnes qui peuvent se targuer d'un parcours professionnel sans interruption involontaire. Le chômage touche toutes les tranches d'âge, les seniors étant parmi les premières victimes. Les plus de 50 ans sont désormais nombreux à voir le chômage s'éterniser avant d'avoir droit à la retraite à taux plein, d'autant que l'âge légal de départ en retraite a été repoussé et que le nombre de trimestres requis pour obtenir une retraite maximale a augmenté.

Si, durant votre carrière, vous vous êtes retrouvé sans emploi, les périodes de chômage sont prises en compte pour le calcul de votre retraite. Elles entrent dans le décompte des trimestres requis pour toucher une pension. Il est rassurant de savoir que le chômage aura effet modéré sur la retraite, mais les conditions de prise en compte ne sont pas les mêmes pour le régime général et la retraite complémentaire, et selon que la période chômée ait été ou non indemnisée.

Règle pour le chômage indemnisé

Pour les périodes de chômage antérieures au 1er janvier 1980, tous les trimestres chômés comptent, que vous ayez été indemnisé ou non. Après cette date, il faut distinguer périodes de chômage indemnisées et périodes non indemnisées.

Pour 50 jours de chômage indemnisés un trimestre sera comptabilisé, dans la limite de 4 trimestres par an. Attention, les allocations chômage ne sont pas retenues pour calculer le salaire moyen annuel. C'est la moyenne des 25 meilleures années qui est prise en compte pour le calcul de la retraite de base. Vous obtenez gratuitement des points pour votre retraite complémentaire, calculés sur la base du salaire de référence (celui retenu par Pôle Emploi pour le calcul de vos allocations), c'est-à-dire celui de la dernière année d'emploi.

Règle pour le chômage non indemnisé

Pour la première période de chômage non indemnisé, vous bénéficiez des mêmes conditions : un trimestre validé par période de 50 jours de chômage, dans la limite de 4 trimestres si la période est antérieure à 2011, et de 6 trimestres à compter du 1er juillet 2011.

Cet avantage ne vous sera accordé qu'une seule fois dans votre vie.

Si vous vous retrouvez de nouveau au chômage, un certain nombre de trimestre sera comptabilisé à la seule condition que la période de chômage non indemnisé succède immédiatement à une période de chômage indemnisé. 4 trimestres maximum seront validés si vous avez moins de 55 ans. Si vous avez plus de 55 ans et moins de 20 années de cotisation (tous régimes de base confondus), le nombre de trimestres validés est toujours de 4 maximum. Ce plafond est porté à 20 trimestres si vous avez plus de 55 ans et que vous avez cotisé au moins 20 ans.

En revanche, les périodes de chômage non indemnisé ne donnent droit à aucun point pour la retraite complémentaire.

Compenser la baisse de vos revenus une fois retraité

Sachez qu'il existe des solutions d'épargne adaptées pour se constituer un complément de pension de retraite, pour compenser la baisse de vos revenus. A ce titre, l'assurance vie est le dispositif préféré des Français pour épargner pour leur retraite.

Simuler retraite en ligne

Simulez votre retraite

Excercice déclicat, calculer votre retraite en avance vous permet de vous préparer dans les meilleures conditions votre départ en retraite, en évitant les mauvaises surprises. Découvrez les règles de calcul de la retraite et simulez-la en ligne.