Départ en retraite

Âge de la retraite

Âge idéal du départ en retraite

Les Français ont eux-mêmes une idée précise du moment où partir en retraite, une idée à géométrie variable, car chacun a un rapport différent avec le monde du travail en fonction de la nature de l'activité professionnelle, et du degré de satisfaction qu'il éprouve.

« Le travail, c'est la santé, ne rien faire, c'est la conserver. » La phrase d'Henry Salvador a le mérite de contenir une contradiction bien française.

Facteurs de fixation de l'âge de la retraite

Entre ceux qui souhaitent quitter la vie professionnelle le plus tard possible et d'autres qui n'aspirent qu'à la retraite, il existe une infinité de situations. La fixation de l'âge de la retraite dépend de plusieurs facteurs :

  • La pénibilité (physique, psychique et cognitive)
  • L'environnement et les conditions de travail
  • L'état de santé de la personne et sa motivation

« Les bons travailleurs ont toujours le sentiment qu'ils pourraient travailler davantage » André Gide

Environnement et conditions de travail

Concernant la pénibilité, le gouvernement a mis en place un Compte Pénibilité. 10 facteurs de risques ont progressivement été intégrés au dispositif du Compte Prévention Pénibilité : travail répétitif, travail en milieu hyperbare, travail en équipes successives alternantes, travail de nuit, postures pénibles, manutentions manuelles de charges, agents chimiques dangereux, vibrations mécaniques, températures extrêmes et bruit.

« Si pour gagner deux fois plus, il faut travailler deux fois plus, je ne vois pas où est le bénéficie » Raymond Castans

Le bien-être au travail

Le bien-être au travail est essentiel, étroitement lié à la motivation, il est essentielle pour mener à bien sa mission et contribue au sentiment d'être accompli et heureux dans son milieu professionnel. Même chez les professions intellectuelles, la perte du plaisir de faire et d'une certaine autonomie crée de profondes souffrances auprès des salariés.

Le mal-être est perceptible chez les seniors quand leur expérience dans l'entreprise n'est pas reconnue et mise au profit des plus jeunes recrutés. Le tutorat les valoriserait, leur permettant de passer le témoin et de mieux accepter le départ à la retraite.

Le travail, c'est la santé !

Selon une étude de l'Insee en date de 2005, plus d'un Français sur deux souhaite partir à la retraite le plus tôt possible. Mauvais calcul, car toute prolongation d'une activité quelle qu'elle soit (physique ou intellectuelle) contribue à une meilleure santé et allonge la durée de vie. Cette étoile ne serait-elle pas celle du bonheur ? Les chômeurs en savent quelque chose : un arrêt précoce (et subi) du travail n'est nullement facteur de bonne santé ni d'épanouissement.

Partir en retraite trop tôt augmenterait les risques d'apparition des symptômes d'Alzheimer. Et pour les dommages collatéraux dont l'issue n'est pas fatale si elle est corrigée à temps, citons la désociabilisation et la perte de l'estime de soi.

Sachez que vous pouvez simuler votre retraite et qu'à partir de 55 ans, vous pouvez réclamer un relevé avec une estimation globale indicative de votre retraite.

« Tout travail est noblesse que l'on accroche à une étoile » Raoul Follereau

Epargner retraite

Et si vous épargniez pour votre retraite ?

Le régime de base ne permet pas toujours de percevoir une pension suffisante pour garantir une retraite correcte, du moins pour ceux qui ont touché des revenus moyens ou modestes durant leur parcours professionnel. Des régimes obligatoires de retraite complémentaire peuvent compenser cette perte de revenus, sans pour autant la combler de manière satisfaisante...

Alors quelles sont les autres solutions pour épargner pour sa retraite ?